Position de la Commission scolaire Western Québec sur la réouverture des écoles

La Commission scolaire Western Québec appuie les déclarations faites par l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) dans son communiqué de presse envoyé plus tôt aujourd’hui. Plus précisément, la Commission scolaire Western Québec tient à souligner que, tout en respectant la directive provinciale de réouverture des écoles primaires, elle demeure ferme dans sa position selon laquelle pour respecter la directive, il faut s’assurer que toutes les normes et attentes en matière de sécurité des élèves et du personnel ont été rencontrées. La Commission scolaire Western Québec s’engage à organiser toutes les procédures nécessaires à une réouverture sécuritaire des écoles primaires et n’ira de l’avant que si toutes les normes requises ont été respectées.

Notre priorité est et a toujours été la santé et la sécurité de nos élèves, de notre personnel et de leurs familles. À ce titre, la Commission scolaire Western Québec, de concert avec les autres commissions scolaires anglophones respectives de notre province, décidera si, et quand, chacune de nos écoles et de nos centres pourra rouvrir. Et ce, seulement une fois qu’il sera établi que toutes les conditions requises ont été pleinement remplies.

Il y a beaucoup trop de facteurs inconnus qui compromettent la capacité des commissions scolaires à rouvrir les écoles de façon sécuritaire et efficace. À la CSWQ, nous croyons que la mise en œuvre de ces mesures variera considérablement dans nos écoles et pourrait ne pas être possible dans certaines régions.

Western Québec prévoit utiliser une manière plus proactive et réfléchie pour s’assurer que ses écoles sont sécuritaires pour tout le monde. Western Québec partage également les préoccupations exprimées par l’ACSAQ selon lesquelles nos mesures de réouverture de la mise en œuvre varieront considérablement dans chaque école de notre vaste territoire en raison de nombreuses contraintes et pourraient même ne pas être possibles dans certains secteurs au nord de notre territoire.

Empty classroom

Rhonda Boucher, présidente du Western Québec Parents Committee, a ajouté qu’il « est de la plus haute importance que la santé, la sécurité et le bien-être de tout notre personnel demeurent la priorité numéro un. Il reste tellement de questions sans réponse, des questions qui nécessitent des réponses ».

En terminant, je tiens à souligner que notre commission scolaire reconnaît les efforts et l’engagement de tout son personnel qui fait preuve de professionnalisme et de dévouement, au-delà de tout, pour servir nos élèves malgré la situation difficile à laquelle nous sommes confrontés. Je sais que le conseil des commissaires de Western Québec conviendra, avec moi, qu’il y a eu de grandes collaborations et de vastes adaptations requises par tous pour continuer d’offrir une éducation et un soutien de qualité exceptionnelle pendant la pandémie.

Alain Guy
Président, Commission scolaire Western Québec

Retour aux nouvelles